MERCI !

LE MOT DU PASTEUR - MARS 2019

C’est avec des petits mots et des petits gestes que nous pouvons exprimer notre reconnaissance pour des dons si grands reçus et des expériences dont la dimension est conséquente.
Merci d’abord au Seigneur de toutes choses, de tout être, de l’univers pour ses attentions et soins de chaque jour, son salut immense accordé en Jésus-Christ, mais aussi pour des grâces particulières qui nous sont accordées à titre personnel ou en tant que communauté, parmi lesquelles, le culte télévisé.

Imaginez, la Place Benjamin Zix envahie par deux énormes camions de France Télévision, mais pas seulement… plus de 20 techniciens travaillant dans le studio du camion et dans l’Eglise, un bon petit nombre de personnes travaillant aussi à côté du Réalisateur, Christophe Zimmerlin, au service d’un culte télévisé que nous avons apporté. Un service énorme de témoignage qui nous a été offert gratuitement, et qui a retenti si loin, non seulement chez des centaines de milliers de spectateurs mais aussi en Afrique et là où parvient le service de France 2. Nous n’avons rien demandé, rien espéré, tout cela nous a été offert gratuitement, avec bienveillance et considération. Quel cadeau !!!

Merci ! (Cimer disent nos jeunes ou ceux qui utilisent le vers-l’en) au travail fait par la communauté, qui a réellement agit en tant que corps pour ce projet : équipes d’accueils divers, fleurissement, groupe de louanges, chorale, Jérémie et Soo-yé, Oh Sun, équipe de pilotage sans compter les temps de partage en 2CPE, avec le Conseil, en Assemblée. L’Eglise a ici réellement agit, comme elle l’est, en tant que corps manifestant l’action du Seigneur.

Depuis ce culte télévisé, les mots de remerciements affluent, les témoignages de reconnaissance et de sympathie nous parviennent aux uns et aux autres ; des personnes auxquelles nous ne pensions plus
réagissent pour nous dire leur reconnaissance. Non pas que notre prestation était parfaite, ou facile, mais elle était fidèle au Seigneur et j’ose dire spirituelle, belle, préparée, faite dans bien des solidarités.

Si des chagrins pouvaient exister dans ce projet, ces chagrins qui nous empêchent de goûter à un vrai bonheur, tant de mots de reconnaissance ont restauré des cœurs, rétabli dans une juste gratitude et appréciation du vécu. Le plus beau est ce que le Seigneur fait à travers notre offrande de soi, lui qui peut faire ce qui lui est agréable en nous.
Ce qui semble nous avoir beaucoup marqué, c’est le climat de paix et de respect qui s’est manifesté tout au long des répétitions au sein de l’Eglise et entre celle-ci et les techniciens et les réalisateurs de la télévision.

Après le culte, a fusé au milieu de nous un ouf de soulagement, mais pas seulement ; un climat d’affection fraternelle, d’unité, d’œuvre accomplie par Dieu. Tout cela me fait dire au Seigneur et à chacun un grand merci !
Que le Seigneur éveille nos prières, pour tous ceux qui vont user de leur télécommande : menu – replay – A2- Dimanche 24 février – Présence Protestante ou pour ceux qui utiliseront leurs liens internet. Nous avons de toute manière, une clé avec le culte qui nous a été offerte et la possibilité de commander le dvd.

Mais le mot merci, l’attitude de reconnaissance ne peut s’arrêter là, j’ai l’impression que nous sommes à un automne spirituel plein de fruits, où l’on entre et constate des récoltes alors que le printemps pointe ses​ rayons et ses parfums. Notre assemblée générale du 16 mars à 14 h 30 à Sion nous permettra de faire le point sur ce qui a été fait par notre Eglise tout au long de l’année 2018, et ce sera l’occasion d’accueillir de
nouveaux membres.

La liste des mercis serait longue, je veux juste relever que les Délégués de la Conférence Générale aux Etats-Unis ont voté pour la position traditionnelle en matière de conjugalité, en défendant le mariage biblique, et en écartant le mariage homosexuel et les relations homosexuelles comme légitimes. Ouf ! Bien sûr,
il y aura des réflexions, des soucis, mais nous pouvons nous réjouir de ce que 2000 ans d’interprétation biblique n’ont pas été remis en cause. En ce mois de mars, où notre Dieu glorieux est si loué et célébré par la nature, nous avons, nous aussi de quoi le bénir et le glorifier. La liste des « merci » est infinie… Il me semble que nous pouvons ajouter à cette liste une demande : Que ce culte télévisé et le travail que nous
accomplissons en commun régulièrement, dans des services si différents, nous rappelle que c’est en tant que corps du Seigneur et membre de ce corps que nous opérons.

« A celui qui peut vous préserver de toute chute et vous laisser paraître devant sa gloire, irréprochables dans l’allégresse, à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ, notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et autorité dès avant tous les temps, maintenant et dans tous les siècles ! Amen ! »
Jude 1.24


Antoine Da Silva